L’essentiel à retenir pour démarrer son allaitement en beauté !

IMG_1696

Vous êtes enceinte ? Vous compter le devenir bientôt ?  Vous démarrez l’allaitement avec votre nouveau bébé ? Ou vous voulez tout simplement en apprendre plus sur l’allaitement ? Voici un article pour vous ! Je vous donne quelques conseils clés pour réussir votre allaitement !

Avant toute chose, je vous recommande vraiment de vous informer pendant votre grossesse, de bien vous documenter. De vous faire votre propre formation en fait ! Malheureusement, en France les professionnels de la santé que vous allez croisez tout au long de votre grossesse, de votre accouchement et du post-partum, seront rarement formés en allaitement. Certains peuvent même vous dire du grand n’importe quoi (oui même des médecins et sages-femmes malheureusement).

Alors, ou s’informer ? THE source pour s’y connaître en allaitement : la Leche League (la LL)! C’est une association internationale de conseils et de soutien à l’allaitement maternel. Leur site internet regroupe une mine d’informations et toutes les expériences scientifiques appuyant les conseils qu’ils avancent.  C’est pour moi l’unique source fiable pour obtenir des informations claires et vraies sur internet ! Vous pouvez aussi consulter une conseillère en allaitement avant ou après votre accouchement (de la Leche League ou diplômé IBCLC ou COFAM).

-Les trois règles d’or pour réussir son allaitement

Avant toute chose, voici les trois règles d’or pour bien démarrer son allaitement d’après la LL :

  1. Une bonne position du bébé au sein : tout le corps du bébé est tourné vers la mère, ventre contre ventre. Puis bébé a en bouche le mamelon mais aussi une grosse partie de l’aréole, qu’il comprime entre sa langue et son palais.
  2. Dès la naissance, l’allaitement se fait A LA DEMANDE. J’insiste car malheureusement ce conseil est rarement donné par les professionnels en France. La plupart d’entre eux conseillant encore d’espacer les tétées de 2-3 heures. Ce qui est une aberration.  A la demande ça veut donc dire sans limitation du nombre ni de la durée des tétées, sans intervalles minimum entre deux prises du sein. C’est un conseil indispensable à suivre pour une bonne mise en route de lactation, et surtout pour répondre aux besoins de nourriture, de succion et de contact du bébé.
  3. Pas de biberons de complément car ils ont un double danger : la tétine du biberon (tout comme les sucettes et bouts de sein) risque fortement d’entraîner une confusion sein/tétine (bébé ne parvient plus à téter le sein qui nécessite un geste complexe de la mâchoire contrairement au biberon) ; les compléments perturbent l’établissement de la sécrétion lactée : plus le bébé tète, plus il y a de lait et moins il tète, moins il y en aura. Donc si bébé est calé par un complément, il ne demandera plus à téter, donc vous aurez de moins en moins de lait. Gardez bien en tête : succion = lactation.

-S’informer sur les différentes positions pour allaiter.

Madone, ballon de rugby, biological nurturing, madone inversée, position couchée sur le côté, etc. Je vous recommande ces articles de la LL expliquant tout ce la parfaitement : celui-là et celui-ci.

 

 

-Connaître et respecter les rythmes du bébé, et donc ses besoins

D’après la LL

« Il y a plus de tétées entre 14 h et 2 h du matin qu’entre 2h et 14h, jusqu’au double les 3 à 6 premières semaines. C’est une réalité à laquelle les nouveaux parents ne sont pas forcément préparés. Mais il s’agit d’un phénomène normal et non pas d’une «confusion» du bébé. Les tétées de nuit étant particulièrement importantes au début pour l’établissement d’une lactation abondante, on peut penser que ce phénomène a son intérêt »

Les premières semaines bébé va téter au minimum 8 à 12 tétées par 24h. Mais ce peut-être beaucoup plus (toutes les heures). Si votre bébé demande tout le temps le sein, ce n’est pas que vous manquez de lait. C’est juste le rythme normal du nouveau né. Oui, il y a des jours bébé est non-stop au sein. C’est certainement qu’il vit un pic de croissance. Si bébé demande, c’est qu’il en a besoin donc il ne faut surtout pas chercher à le consoler autrement qu’en lui donnant le sein (sucette). Les pics de croissance à connaître sont la règle approximative des 3, 6, 9  jours, semaines et mois. Par exemple, à 3 jours de vie, comme à 6 ou 9 jours, bébé peut se mettre à téter toute la journée et toute la nuit de manière frénétique. Pareil pour ses 3 semaines, 6 semaines et 9 semaines. Puis encore pareil pour les mois. Ces périodes sont très fatigantes pour maman. Je vous conseille de bien expliquer cela à votre conjoint pour qu’il vous apporte tout son soutien. Gardez toujours en tête que tout finit par passer et évoluer un jour…rien ne dure très longtemps avec ces petits bébés qui changent si vite! Enfin, il y a également d’autres « jours de pointes » à connaître. Bébé se met à téter énormément jours et nuits avant ou pendant un épisode de développement spécifique à l’enfant, comme la poussée dentaire, l’acquisition de la marche, un épisode de maladie infantile, ou encore lors d’un événement familial : vacances, déménagement ou autre.

-Allaiter à la demande, mais aussi allaiter aux signes d’éveil

Durant les premières semaines du nouveau né. Allaiter aux premiers signes d’éveil est très important si votre bébé dort beaucoup et demande peu le sein, bébé mouille et souille peu ses couches, bébé prend peu de poids, etc. Cela assure donc des tétées fréquentes, indispensables pour une bonne lactation. D’après la LLL, les signes d’éveil sont :

  • « La phase de sommeil léger, le bébé montre les tout premiers signes de faim et il est très proche de l’éveil : yeux qui bougent sous les paupières fermées, petits mouvements de succion, légères mimiques, mouvements des bras et des jambes… On peut parfois être amené à proposer le sein, dès cette phase de sommeil léger, à un bébé, s’il dort beaucoup et/ou s’il a une prise de poids lente.
  • La phase d’éveil calme, le bébé observe le monde autour de lui, il est éveillé mais n’a pas l’air de chercher particulièrement le sein. Le bébé, calme et attentif, est déjà dans de bonnes conditions pour téter.
  • La phase d’éveil agité, il porte ses mains à la bouche, il tourne la tête à la recherche du sein : le bébé montre activement qu’il a faim et sa demande est facile à percevoir. »
    eveil2
    Source Leche League France – Les signes d’éveil du nouveau-né

     

-Pas de tétine (biberon).

Comme expliqué précédemment, la confusion sein-tétine est très fréquente chez les nouveau né, et existe même chez les bébés plus grands pour qui l’allaitement est bien établi. D’après la LL, elle se définit comme étant la préférence d’un enfant pour le mécanisme de succion sur une tétine, ou sa difficulté à téter au sein après avoir été exposé à une tétine. Si on expose un nouveau né à une tétine, il risque fort de ne plus savoir prendre le sein qui nécessite l’apprentissage d’un geste complexe de la mâchoire, à l’opposé de la tétine du biberon qui laisse le lait couler seul.  Un bébé plus grand, lui , risque de préférer la facilité du biberon plutôt que de se fatiguer à téter le sein (plus d’effort et moins de lait qui arrive en bouche qu’au biberon). Je vous rédigerai un article sur les alternatives au biberon pour éviter cette confusion.

-Pas de sucette/tutute.

Ici le risque est non seulement de confusion mais aussi de rater des tétées importantes pour la croissance, les besoins d’hydratation et de nutriments essentiels du bébé. Bébé avec sa tutute en bouche ne va plus faire l’effort de demander à manger et risque fortement de ne pas prendre assez de poids et de se déshydrater. En ce moment, j’observe beaucoup de parents tenter de calmer leur nouveau né qui pleure avec une tétine plutôt que donner le sein. Bébé doit certainement avoir très soif avec l’été, la canicule. Cela peut être très grave de ne pas répondre à son besoin d’hydratation et de nutriments essentiels pour faire face aux températures extrêmes.

Et mon expérience à moi au sujet de la tétine ? Et bien j’ai beau vous dire ce qu’il y a de mieux à faire pour bébé, je ne suis pas forcément un exemple. J’ai décidé au trois mois de mon bébé d’utiliser une sucette (il ne vaut vraiment mieux pas avant car les trois premiers mois sont un enchaînement de pics de croissance, bébé a donc un fort besoin de succion et de lait). Mais attention, j’en ai utilisé une uniquement pour me soulager moi quelques instants par jour (jamais la nuit)…ce n’était clairement pas pour ma fille que j’ai fait ce choix. Elle, ne voulait que le réconfort du sein. J’ai vécu une année intense, à la fois la plus belle de toute, mais aussi la plus fatigante. Mon conjoint travaillant énormément cette année là, j’ai été seule pour m’occuper de bébé. J’ai réellement eu besoin de cette tétine à certains moments. Mais ma fille ne s’y est pas du tout attachée, nous l’avons d’ailleurs mise totalement de côté depuis ses 10 mois. Elle ne la gardait jamais longtemps en bouche. Mais je suis contente du soutien que cette tétine a pu m’apporter. A 10 mois par fille a commencé à sortir des dents. Aie ! Et voilà la confusion sein-tétine s’est manifestée à ce moment : bébé aimait bien mordre sa « tutute ». Et bien elle a commencé à faire pareil sur mon sein (et oui c’est ça aussi la confusion ! ). Nous l’avons aussitôt supprimée. Ma fille ne s’en est même pas aperçue ! La plupart du temps, le bébé n’a pas besoin de doudou ou de sucette lorsque sa figure d’attachement principale est constamment là, et surtout quand on allaite. Ces objets sont des substituts maternels, mais bien utiles, lorsqu’il y a séparation ou distance (travail…).

Si un jour vous craquez pour la tétine, comme moi, ne vous culpabilisez pas. Nous ne sommes pas des robots. Nous sommes humaines, avoir un bébé n’est pas facile tous les jours. Oui c’est merveilleux, mais c’est aussi très fatigant. On fait toute ce qu’on peut :D, et c’est déjà énorme.

-Donner le sein, n’est pas que pour nourrir bébé.

Soyons clair. Oui le sein a un rôle de réconfort et n’est pas uniquement nourricier. En Occident, les professionnels de la santé ont beaucoup de mal avec cette idée.  Mais le sein est le moyen le plus naturel et adapté pour répondre aux besoins de réconfort de son bébé. La sucette étant un substitut du sein et donc de la mère, rien ne vaut l’originale pour répondre aux besoins de son petit, quand on ne travaille pas bien sûr. Malheureusement toutes les femmes n’ont pas cette chance là (aberration de notre société 😥 ) Pour la LL :

« Un bébé peut téter pour tant de raisons : s’apaiser, se rassurer, soulager des coliques, obtenir les anticorps nécessaires pour lutter contre une infection, empêcher une nouvelle grossesse trop rapprochée. Et bien sûr, s’endormir. »

Quoi de plus naturel que de s’endormir au sein ? Quoi de plus réconfortant pour bébé ? Tous les peuples le font. Il n’y a que chez nous que cela est mal vu. Personnellement cela m’a toujours paru totalement normal et naturel. Alors, j’entends depuis les 3-4 mois de ma fille plein de réflexions :  » Quoi elle s’endort encore au sein ?  Elle ne sait toujours pas s’endormir seule ? Quoi elle tète encore ? Mais tu viens de lui donner !  » Chères mamans, tenez bon face à ces paroles répétitives qui ne sont que significations d’une méconnaissance profonde du bébé, de sa nature, de ses besoins. Nous avons vraiment perdu l’essentiel en Occident, nous avons oublié comment s’occuper de nos petits. Nous voulons les rendre autonomes alors qu’ils sont totalement dépendants de nous. Respectez le rythme de votre bébé, écoutez-vous et personne d’autre. Votre enfant partira de la maison bien assez tôt. Profitez-en tant qu’il est dépendant affectivement de sa maman chérie 😀 ! Ainsi vous lui assurez une bonne sécurité de base en ayant comblé tous ses besoins.

-S’informer sur le lait et la physiologie de l’allaitement.

Contrairement aux espèces laissant leur petit pendant plusieurs heures pour aller chasser dont le lait est très riche en graisses et protéines, le lait de la femme est beaucoup moins concentré. Il est moins riche en calories et nécessite donc des tétées plus fréquentes : entre 20 minutes et 2 heures. Le lait maternel se digère aussi très rapidement : en 20 minutes ! On sait aussi que la composition du lait varie au cours d’une tétée. Par exemple, le lait de fin de tétée est plus riche en graisse, tout comme le lait la nuit. D’après la LL :

« D’un point de vue anthropologique, cela suggère que l’espèce humaine a évolué sur des rythmes d’alimentation où les petits restaient en contact étroit avec leur mère, et pouvaient téter n’importe quand, de jour (portage) comme de nuit (sommeil partagé) »

-S’informer sur les bienfaits de l’allaitement.

Pour l’OMS, allaiter son bébé de façon exclusive (on ne donne RIEN d’autre) durant au moins 6 mois est crucial pour une santé, un développement et une croissance optimale. L’allaitement protège le nourrisson des maladies infantiles et des infections. Il réduit le risque de mort subite du nourrisson. Il le protège des maladies inflammatoires (eczéma, asthme, diabète de type 1, etc.). L’OMS recommande de poursuivre l’allaitement pendant au moins les deux premières années de l’enfant pour des raisons de santé. L’allaitement « non écourté » assure à l’enfant un système immunitaire optimal et une meilleure santé tout au long de sa vie. Il le protège aussi de tous types de cancers pour sa vie d’adulte, mais aussi de l’obésité, du surpoids, du diabète. Quand l’allaitement est long, il protège également la mère de développer des cancers des ovaires, du sein, de l’utérus, et bien plus encore. Plus on allaite longtemps, plus il a d’effets protecteurs contre beaucoup de maladies à long terme sur l’enfant et la mère. Sachez que si vous reprenez le travail, la loi en France vous protège. Vous avez le droit à deux temps de 30 minutes par jour pour tirer votre lait tranquillement (les infos, ici).

-Pour l’OMS, la diversification ne se fait pas avant l’âge de 6 mois.

Bébé doit être allaité de façon exclusive jusqu’à 6 mois. Une fois la diversification commencée, on ne diminue pas le nombre de tétées. Le lait reste l’aliment principal jusqu’à l’âge d’un an.

-On ne donne donc PAS d’eau à un bébé allaité durant ses 6 premiers mois.

Passé 6 mois, bébé peut boire de l’eau en mangeant, mais le lait étant constitué de quasi 90% d’eau, il suffit amplement à l’hydrater le reste de la journée. Personnellement, depuis ses 6 mois je laisse ma fille choisir entre le sein et sa gourde d’eau. Voici ce qu’en dit l’OMS :

« En donnant de l’eau aux nourrissons, on les expose au risque de diarrhée et de malnutrition. Il arrive que l’eau ne soit pas propre et transmette des infections à l’enfant. Cela peut aussi l’induire à boire moins de lait maternel, ou à interrompre prématurément l’allaitement, ce qui peut être une cause de malnutrition. Si les mères donnent de l’eau au lieu d’allaiter leur enfant, elles risquent d’avoir moins de lait par la suite. Le lait maternel se compose d’eau à plus de 80%, en particulier au début de chaque tétée. Donc, dès qu’une mère pense que son enfant a soif, elle peut l’allaiter. Le nourrisson étanchera ainsi sa soif et continuera d’être protégé contre les infections, et sa croissance sera favorisée. Les nourrissons n’ont pas besoin d’eau avant l’âge de 6 mois, même en climat chaud. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’OMS recommande l’allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois de la vie. »

-Avoir connaissance que le mode de naissance influe sur l’allaitement.

Non, je ne dis pas ça pour vous culpabiliser. Accoucher à l’hôpital est souvent beaucoup plus difficile qu’accoucher dans un cocon comme je l’ai fait, à la maison. Demander une péridurale est totalement normal et compréhensible, la douleur des contractions étant intenable lorsque la physiologie n’est pas respectée à 100% (plus d’infos sur la physiologie ici). Comme je dis souvent autour de moi : C’est vous les vraies warriors, vous les femmes qui avaient accouché sous médicalisation ! J’admire votre courage. Mais je pense qu’il faut quand même savoir cela : D’après la LL tous les analgésiques, dont la péridurale, ont un impact sur le nouveau-né et affectent négativement la mise au sein pendant plusieurs jours. Pour l’allaitement, rien de mieux qu’accoucher naturellement. Mais bon, pas si simple selon le contexte où on accouche. Mais qui sait, peut-être savoir cela influera sur vos choix pendant votre accouchement en vous donnant la force de tenir    naturellement ?

-Privilégier le peau à peau les premières heures suivants la naissance

Le peau à peau devrait s’effectuer grand minimum 2 heures à la naissance, mais exigez beaucoup plus si tout va bien. Le peau à peau durant les premières semaines avec bébé est également important. Immédiatement après la naissance, il favorise la création du lien mère-enfant (un vrai « tomber amoureux » mère-bébé), ainsi qu’une première mise au sein rapide et efficace. Pour la LL, le réflexe de succion d’un bébé né à terme et en bonne santé atteint habituellement un point culminant 20 à 30 minutes après l’accouchement. Le peau à peau stimule aussi la lactation en plus de réguler la température du bébé. Il est très important les jours et semaines suivants la naissance. Je vous conseille de bien vous renseigner sur les pratiques hospitalières en post-partum pour faire des choix éclairés : le bain, l’habillement, l’aspiration et autres ne sont absolument pas nécessaires à la sortie du bébé du ventre, ils peuvent attendre des jours si tout va bien…(vous pouvez lire mes différents articles sur le sujet ici, ici, ou encore ). Pour assurer cette continuité avec bébé, rien de mieux que le cododo qui stimule aussi la lactation en plus de répondre au besoin de contact du bébé. Il en est de même pour le portage.

– Un mauvais démarrage n’a rien de fatal.

Dîtes-vous que presque tout est récupérable avec de la motivation.  D’après la LL :

« Les mauvais départs ne sont le plus souvent que le résultat de mauvais conseils, donnés en toute bonne foi mais qui dénotent une ignorance totale de la physiologie de la lactation »

Si vous avez des difficultés, il vous suffit de contacter une conseillère en lactation de la LL par mail ou par téléphone. Il est également possible d’en rencontrer une qui vous aidera alors plus facilement.

 

En bref, oubliez votre montre et suivez votre instinct ! Ok vous vous êtes informée au préalable, c’est une super chose ! Mais une fois bébé là , laissez de côté l’intellect et écoutez vous, écoutez le ! Ne suivez que les mouvements de votre bébé, sa demande, ses besoins, et répondez à votre manière. Gardez toujours à l’esprit que les bébés ont uniquement des BESOINS et rien d’autres. Non, ils ne font pas de caprices… s’ils pleurent c’est qu’ils ont faim, soif, peur, mal, besoin de maman, besoin du réconfort du sein.

Enfin, ne soyez pas gênée d’allaiter en public, même si c’est facile à dire. J’étais moi-même gênée au tout début de mon allaitement. Mais, il faut se dire que c’est l’acte le plus naturel du monde. Normalisons l’allaitement. Les autres nous perçoivent comme nous nous voyons nous-mêmes. Si nous assumons totalement notre allaitement, nous serons chaque jour un peu plus libérées de ce poids sociétal, de ce regard pesant. Libérées de ces préjugés et croyances fausses que porte notre société sur l’allaitement.

Personnellement j’allaite partout !

Allaiter est normal. C’est la base de la vie du petit d’homme.

😀

A vous de relayer ces informations à toutes les femmes que vous croisez. Je trouve que cela devrait être une transmission de femme en femme. 😀

A très vite,

Violette.

Et pour aller plus loin, quelques articles clés de la Leche League :

Connaissance des rythmes des tétées

La vie des seins avant pendant et après l’allaitement

Allaitement à la demande et aux signes d’éveil

Conseils pour les débuts de l’allaitement

Informations sur la mise au sein

Au sujet des bouts de sein / téterelles

 

(N’hésitez pas à aimer ma page Facebook pour suivre mes publications hebdomadaires; je suis également sur Instagram ;p )

Suivez-moi sur Hellocoton

10 commentaires sur « L’essentiel à retenir pour démarrer son allaitement en beauté ! »

  1. WAAAH ! Un super article ! Vraiment ! Tu recenses beaucoup des conseils liés à l’allaitement ! je conseillerai ton article aux mamans en questionnement à ce sujet ! Merci pour ce retour d’expérience ! A bientôt !

    Aimé par 1 personne

  2. Comme Enfancejoyeuse, je te félicite pour cet article😍 je rajouterai que , contrairement à ce que l’on nous fait faire a la maternité, il ne faut pas noter les heures et durees des tétées! Il faut oublier la montre comme tu le dis et arreter de compter, en se disant que bébé tête trop ou pas assez!
    Et aussi que selon le terme auquel nait bebe, a une influence sur la frequence des tetees: ma grande est née a 37SA, elle tetait beaucoup plus et beaucoup plis longtemps que ma toute petite qui est nee a 39SA… la taille de son estomac était bien evidemment plus petite que si elle etait nee a terme! Donc pas de panique pour les mamans de bebes qui arrivent un peu en avance; -)
    Pour la tétine, ma grande en a eu besoin très rapidement et je n’ai pas pu m’en passer! Pour ma 2eme, elle prend la tétine pour « patienter » quand nécessaire. Mais j’ai la chance que l’une comme l’autre ont toujours fait la distinction sein/tetine: -)

    Aimé par 1 personne

  3. Comme Enfance joyeuse, je te félicite pour cet article complet ! Je sais qu’il aidera des mamans qui souhaitent allaiter et ça, c’est top!
    L’allaitement n’est pas toujours facile mais vaut tellement le coup pour celles qui le désirent 😍
    Mon premier allaitement n’a pas été facile, parce que j’étais rivée sur ma montre. À la maternité, il fallait noter les heures et durées des tétées et j’ai continué à la maison. Ca a bien failli mettre mon allaitement en lair. Si j’avais un conseil à donner aux mamans c’est de ne surtout pas faire cela. De ne pas regarder sa montre, de ne pas compter le nombre de tétées ni leur durées. L’important c’est de faire confiance à son bébé, lui seul sait quand il a faim, et de quelle quantité de lait il a besoin. ^^ Selon moi, les 2 premiers mois sont les plus durs. Mais après, bébé et maman trouvent leur rythme de croisière ! l’allaitement est une affaire de patience, et d’adaptation.

    À propos des bouts de sein, perso ça a sauvé mon allaitement., ma fille tétait sa langue et le bout de sein lui a permis d’apprendre à téter 😍. Et pour ma 2eme, j’ai eu tellement mal au départ que ce bout de sein m’a rassurée et à permis de limiter la douleur (je vois déjà les puristes sauter au
    plafond mais si ça peut permettre de poursuivre l’allaitement je pense que c’est tout bénéf’) . Et malgré ça, pas de confusion sein/tétine (ni même avec la sucette d’ailleurs 😊)

    Et enfin, je rajouterai que plus bébé né avant terme, plus son estomac est petit et plus il a besoin de manger souvent! Et c’est normal^^ Ma première est née avec 3 semaines d’avance et elle tétait souvent et longtemps. Donc pas d’inquiétude pour les mamans à qui ça arrive 😉 si votre bébé tête, c’est qu’il en a besoin 😉

    J'aime

  4. Bravo c’est un article super et très complet ! Je suis un peu à la recherche d’info à droite et à gauche car je souhaite allaiter mon bébé et comme mon accouchement est pour bientôt je lis tout un tas de choses. Je sais que la maternité ou je vais aller ils sont pour et accompagne bien les mamans, j’espère que tout se passera bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu fais bien de te renseigner avant pour pouvoir sélectionner les informations que tu auras des professionnels de la santé quand bébé sera là 🙂 Je te souhaite une belle grossesse et un bel accouchement 😀

      J'aime

  5. Super article ! Effectivement la Leche League c’est la base pour un allaitement réussi.
    Je n’allaite qu’en madone (de jour, de nuit… depuis 15 mois) car je n’arrive pas bien les autres. J’ai utilisé un bout de sein au début pour calmer la douleur qui était très forte mais cela a un impact négatif sur la lactation, le sein n’est pas bien stimulé. C’est à double tranchant et ce n’est qu’une solution temporaire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s