Le portage physiologique : quels bénéfices pour bébé ?

Saviez-vous que le porte-bébé aurait été le premier outil inventé par l’homme il y a un million huit cent mille ans ? Dans son livre Porter bébé : Avantages et bienfaits, l’auteure Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau parle du point de vue de Timothy Taylor, archéologue anglais, qui défend que le portage a été déterminant pour le développement cérébral du nourrisson et pour l’émergence du langage.

De plus, si on compare le bébé humain aux autres mammifères, il naît dans un état d’inachèvement et de prématurité. Cela serait dû à la bipédie qui a modifié la taille et la forme du bassin des femmes en rendant l’accouchement plus difficile. En parallèle, le crâne et le cerveau de l’homme a beaucoup grossi sans que le bassin des femmes ne s’adapte. C’est ainsi que nous devons mettre au monde nos bébés prématurément.  Les biologistes avancent même que le bébé humain naît prématuré de 12 mois en le comparant aux autres mammifères. D’après Didierjean-Jouveau, cela veut donc dire que la première année de nos bébés est une sorte de grossesse « hors utérus » ! En effet, durant cette première année le bébé est complètement dépendant de l’adulte pour sa survie et son bien-être (alimentation, habillements, soins…). Cette immaturité explique le grand besoin de contact qu’ont les bébés jours et nuits ! Quoi de mieux alors que le cododo la nuit et le portage de jour? De plus, nous appartenons aux espèces primates qui ont pour « nid » le corps de la mère,contrairement aux animaux nidicoles (souris, chats…), ou nidifuges (chevaux, antilopes…).

Dans le monde entier mères et pères portent leurs bébé ! A Bali par exemple, les bébés ne sont pas censés toucher le sol avant leurs 9 mois, âge auquel ils commencent à savoir se déplacer. Mais depuis l’émergence des poussettes et landaus vers les la fin du XIXe siècle, le portage a quasiment disparu en Occident :(.  L’homme occidental s’est littéralement transformé en nidicole ! Tout ce matériel de puériculture est aujourd’hui considéré comme un progrès, mais les besoins des bébés eux n’ont pas changé. Ils sont alors privés d’un contact essentiel pour leur développement et leur bien-être. C’est d’ailleurs à cette même époque qu’est apparu le dressage des bébés. La froideur et la distance était de rigueur. Les pleurs et cris du bébé étaient perçus comme des caprices (croyance encore bien ancrée aujourd’hui). Mais rassurons-nous, depuis quelques années le portage a de nouveau du succès !

C’est une bonne chose parce que porter son bébé a tellement de bienfaits ! En voici quelques uns :

Il assure un attachement sécure au bébé

La mère ou le père pouvant répondre rapidement et instantanément à tous ses besoins (réconforter, donner le sein, échanger, sourire, parler…), bébé se sent sécurisé. Toujours d’après notre chère Didierjean-Jouveau, des chercheurs ont mené une étude pour étudier le type d’attachement des bébés portés par rapport à des bébés en poussette ou cosy : 83% des bébés du premier groupe avaient tissé un lien très sécurisant, contre 38% dans le premier groupe. L’expérience très célèbre de Harlow montre bien cela également : les petits singes préféraient ne pas recevoir de lait, mais être lovés contre un substitut maternel en éponge plutôt qu’un substitut en fil de fer qui donnait du lait. Les bébés singes avaient clairement besoin d’agrippement et de contact pour leur survie et cela avant même de nourriture. Quand j’observe l’évolution de ma petite fille de bientôt un an, je suis tellement heureuse de voir qu’elle est aujourd’hui tellement bien dans sa peau ! Ouverte aux autres et sécure, elle adore les nouvelles rencontres ! Quel bonheur de la voir ainsi :D.

Les bébés portés ont moins de pleurs et de coliques

En étant en contact étroit avec bébé en portage, bébé pleure forcément moins. C’est vrai que durant les premiers mois de ma fille (et toujours aujourd’hui…), notre entourage était étonné de ne jamais l’entendre ! C’est parce qu’en réalité les bébés portés ont jusqu’à 43% de pleurs en moins. Comme le portage se fait en tout temps (que bébé soit bien ou mal),  il a une fonction préventive des pleurs. La mère étant très proche de son bébé, elle développe une sensibilité accrue aux signaux que lui envoie son petit qui ne l’oblige alors pas à passer par des pleurs. Voici une vidéo de l’émission Les Maternelles qui présente un interview d’une gastro-entérologue et pédiatre au sujet des coliques du nouveau-né. Elle donne une définition claire des coliques, qui sont des pleurs qui durent plus d’une semaine et qui ne sont pas toujours associés à des douleurs intestinales. Elle parle alors des bénéfices du portage en disant que les bébés africains portés constamment n’ont pas de coliques !

Le portage a une fonction de régulation de la température.

Durant les premières semaines de bébé, son système de thermorégulation est immature. En le portant, bébé bénéficie de notre propre système de thermo-régulation 😀 ! Pour les bébés nés prématurés, le corps de ses parents en peau à peau vaut mille fois mieux qu’une couveuse. Des études ont montré que la température du corps du porteur s’adapte aux besoins du bébé : si la température de l’enfant baisse, celle de l’adulte augmente pour le réchauffer.

Le portage est en lien à un allaitement réussi

Pas que bien sûr, mais ça aide beaucoup ! Le bébé humain a besoin de tétées plus nombreuses et fréquentes, contrairement à certains animaux laissant leurs petits plusieurs heures d’affilée. Le lait de ces bêtes est alors très riches en graisses et en protéines pour permettre des tétées espacées, contrairement au lait humain. C’est pourquoi promouvoir un contrôle des tétées en les espaçant et en calculant le nombre, la durée et la fréquence est une aberration de nos contrées occidentales… et cela est en lien direct avec le taux ÉNORME d’échecs et d’arrêts précoces d’allaitement. Ainsi, en portant bébé, la mère perçoit directement ses besoins et peut y répondre facilement. Allaiter bébé en portage : quel bonheur et quelle tendresse ❤ ! Personnellement je trouve ça magique (en plus du côté pratique) ! Ce serait dommage de rater ça 😀

Le portage est en lien a un meilleur sommeil  chez le bébé

Quoi de mieux pour bébé que de dormir contre maman ou papa, sentir sa chaleur, son odeur, les bruits familiers, les bercements, la respiration… Et oui, avec tous ces éléments bébé peut rester des heures à dormir ainsi, alors qu’il se réveille très souvent à peine posé dans son berceau… Durant ses 6 premiers mois, ma fille a dormi contre moi en portage durant les journées. Cela pouvait durer des heures. Je pouvais alors vaquer librement à mes occupations (beaucoup de boulot pour ma formation de sophrologue :P) ! Après ses 6 mois et suffisamment sécure, elle s’est mise à apprécier dormir dans son lit pour les siestes.

Le portage est associé à un meilleur développement psychomoteur.

Les bébés africains portés constamment au dos, marchent beaucoup plus tôt que nos bébés occidentaux. Porter bébé entraîne une vraie tonicité dans la tenue du bébé, il développe aussi sa motricité fine, notamment en observant les mouvements de sa mère.

Le portage ouvre le bébé au monde

En portant bébé, le porteur peut à la fois répondre aux besoins de son enfant mais aussi l’ouvrir au monde extérieur en toute sécurité. Bébé vit alors à la hauteur de l’adulte toutes les situations de la vie quotidienne en se sentant protégé. C’est une vraie stimulation multi-sensorielle : proprioceptive, tactile, auditive, olfactive, visuelle. Cela permet aussi à maman et papa d’effectuer leurs tâches de la vie quotidienne tout en ayant bébé calme contre soi.

Le portage développe le langage des bébés

Personnellement, quand ma fille est réveillée en portage, je lui parle beaucoup. Depuis sa naissance, j’aime lui raconter des choses, lui expliquer ce que je suis en train de faire, lui décrire l’environnement autour, la rassurer quand un bruit l’effraie en lui expliquant d’où il vient… Ce sont clairement les moments les plus magiques de ma vie, avec l’allaitement ! Bébé écoute alors attentivement, intègre chaque jour un peu plus de mots, jusqu’à vraiment tout comprendre. Aujourd’hui ma fille comprend vraiment tout. Elle a fait son premier signe (nous pratiquons la langue des signes pour bébé) à 8 mois pour dire « musique ». Je suis persuadée que sa grande communication est liée à tous ces moments d’échanges en portage 😀 ! Depuis ses 10 mois, j’utilise parfois une poussette quand je suis très fatiguée, et je déteste vraiment la distance que cela installe. Nous ne pouvons pas échanger, elle est seule de son côté et moi du mien. Cela appauvrit vraiment la relation, puisqu’en poussette, la communication avec bébé est réduite de 80 %. Si vous devez en acheter une je vous conseille au moins de choisir une face parents et non face au monde (l’erreur que nous avons faite). Pour moi, ce type de poussette ne devrait pas exister pour un bébé de moins d’un an, voire plus. C’est d’une telle violence de « projeter » bébé dans le monde seul, et surtout quand on habite en ville.

Le portage ou comment répondre à la phase « dans les bras » dans le développement du bébé

Dans un livre que j’adore appelé Le concept du continuum – La recherche du bonheur perdu de Jean Liedloff (un article y sera consacré), l’auteure parle de cette phase « dans les bras » essentielle pour le développement cérébral, émotionnel et physique de l’enfant. Cela passe notamment par un contact constant mère-bébé dès la naissance jusqu’à ce que l’enfant se détache graduellement (souvent à partir de 9 mois), puis par l’allaitement à la demande, ou encore par le cododo. Pour elle, le portage répond à un besoin primordial du petit homme, celui de contact. C’est la base ultime de tout le bien-être futur de l’enfant qui deviendra adulte. Elle a observé que le non respect de la phase des bras (que vit le bébé « civilisé », éloigné prématurément de sa mère, isolé dans son berceau, sa poussette, confiné dans une vie réglée et aseptisée, privé d’expériences de vie, etc. ) est à l’origine d’un sentiment de manque qui poursuit l’enfant, puis l’adulte, durant toute sa vie. Pour Jean Liedloff, le sentiment que ressent un enfant porté est un sentiment de plénitude et de bonheur, qu’il aura pour la vie. Il est vrai que lorsqu’on observe les peuples traditionnels si souriants et joyeux malgré des conditions de vie parfois précaires, on peut sérieusement se demander si le maternage proximal qu’ils pratiquent durant les premières années de vie de l’enfant n’est pas en lien ! Alors que pendant ce temps en Occident nous vivons des taux énormes et affolants de dépression, de troubles anxieux et affectifs, de troubles de sommeil, et j’en passe…

Alors à vos porte-bébés !

(si vous voulez connaître notre expérience de moyens de portage physiologiques je vous invite à lire cet article)

😀

Lorène.

(N’hésitez pas à aimer ma page Facebook pour suivre mes publications hebdomadaires)

Suivez-moi sur Hellocoton

12 commentaires sur « Le portage physiologique : quels bénéfices pour bébé ? »

  1. Excellent article très complet! J’adore et j’adhère TOTALEMENT! Nous avons porté notre puce dès sa naissance (d’ailleurs papa a adoré car il avait la sensation lui aussi de « porter » son enfant comme moi je l’avais porté en moi) et à 21 mois, JE (pour le coup papa ne porte pas en porte bébé par manque de souplesse pour attacher et de pratique) la porte toujours, dans mon dos maintenant, pour des promenades, de courts déplacements. Et elle aime encore beaucoup être porté à bras à la maison, dans le jardin . Nourrisson aussi, elle a beaucoup dormi contre nous en écharpe et c’était tellement agréable. Nous ferons pareil pour un 2e!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est génial que tu la portes encore 😀 J’aimerais tellement continuer à porter ma fille jusqu’à ses deux ans au moins! Je pense continuer mais à l’avenir que pour les courts déplacements, car bébé va devenir vraiment lourde pour moi 😦 (la elle fait 12 kilos à même pas un an).

      Aimé par 1 personne

      1. ah oui je comprend, la mienne pèse 10.5kg à 21 mois haha! mais dans le dos, je trouve ça encore bien confortable. Mais j’utilise aussi la poussette pour de plus longues promenades. Pour les vacances qui arrivent, je vais prendre un moyen de portage mais avec le chaleur, pas sûr de l’utiliser beaucoup.

        J'aime

      2. Ah ben tout dépend la temperature extérieure je dirais. Avec ce temps caniculaire, hors de question de la porter sauf si elle est mouillée et fraiche lol. L’an passé en vacances dans le var, elle avait 10 mois, je la portais au dos (moins chaud en ventral je trouve) pour aller nous balader le matin (elle s’endormait) et au marché artisanal. J’avais quand même bien chaud le dos mais ça pouvait aller. Mais quand il fait 36/38° ….je préfère utiliser la poussette si c’est possible. La puce marche très bien mais ça ne l’intéresse pas encore vraiment de marcher pour se balader

        J'aime

    1. oups, j’ai validé mon commentaire sans le vouloir… Je souhaitais partager un peu mon expérience perso du portage : ma fille a 4 mois et demi. Nous avons fait l’acquisition d’un landau lorsqu’elle avait 3 mois. Jusque là notre unique « moyen de transport » était l’écharpe de portage ! Dorénavant on alterne car elle apprécie beaucoup le landau aussi (surtout par ces chaleurs caniculaires) mais il ne se passe pas un jour sans que l’on utilise l’écharpe au moins une fois dans la journée ! Même quand on sort avec le landau, elle est toujours dans le sac « au cas où »… Cet outil est fabuleux ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s